Risques élevés d’influenza aviaire hautement pathogène sur tout le territoire.

Grippe aviaire : la France en alerte « élevée »

La France a détecté le 16 novembre un premier foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) dans une animalerie de Haute-Corse ; le même virus H5N8 a été mis en cause en Corse et dans les Yvelines. Toutes les mesures sanitaires ont été prises pour éliminer tout risque de diffusion du virus.

Pour rappel, l’ensemble du territoire national métropolitain est classé en niveau de risque « élevé » au regard de l’influenza aviaire depuis le 17 novembre 2020.

 Les mesures suivantes s’appliquent à l’ensemble des départements de l’hexagone et de la Corse :

  • claustration ou protection des élevages de volailles par un filet avec réduction des parcours extérieurs pour les animaux ;
  • interdiction de rassemblements d’oiseaux (exemples : concours, foires ou expositions)
  • interdiction de faire participer des oiseaux originaires de ces départements à des rassemblements organisés ;
  • interdiction des transports et lâchers de gibiers à plumes ;
  • interdiction de l’utilisation et du transport d’appelants pour la chasse au gibier d’eau.

La vigilance reste impérative pour éviter la propagation du virus. Les mesures de biosécurité à respecter par les professionnels comme par les particuliers (basses-cours) sont consultables à cette adresse :

Pour rappel, l’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’Homme par la consommation de viande d’origine aviaire, œufs, foie gras et plus généralement de tout produit alimentaire. L’ANSES confirme par ailleurs le caractère non transmissible à l’Homme de la souche H5N8 isolée en Corse et dans les Yvelines.  

En cas de mortalité ou de signes cliniques évocateurs signalés :

 – en élevage ou particuliers : les détenteurs doivent contacter en premier lieu et sans délai leur vétérinaire et à défaut,  la DDCSPP (standard : 05 16 16 62 00) ou, pour le soirs et week-ends, le préfecture (05 45 97 61 00).
– dans la faune sauvage : il convient de contacter l’Office Français de la Biodiversité (OFB) au 05 45 39 00 00 dans le cadre du dispositif de surveillance SAGIR renforcé.

  • Déclaration des détenteurs d’oiseaux :

La réglementation prévoit depuis 2006 que tout détenteur d’oiseaux (pigeons, poules, pintades, canards, oies, cailles, faisans, perdrix, dindes…), dès le premier animal, est tenu d’en faire la déclaration auprès du maire du lieu de détention des oiseaux. Pour cela, un formulaire Cerfa 15472 existe  et est disponible sur internet (https://www.mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/particulier/effectuer-une-declaration-55/article/lutter-contre-l-influenza-aviaire-498).

A noter que cette déclaration ne s’applique pas aux oiseaux détenus en permanence à l’intérieur de locaux (à usage de domicile ou de bureau).